Skip to Content
Les divergences entre les marchés émergents créent des opportunités

Les divergences entre les marchés émergents créent des opportunités

Par Mary-Therese Barton, Head of Emerging Debt Pictet Asset Management

Les économies émergentes ont rarement été soumises à des forces aussi puissantes et opposées. Celles-ci sont à l’origine d’une dispersion considérable des opportunités pour les investisseurs.

Sommaire

Forces de changement

Des forces économiques exceptionnellement puissantes et opposées sont à l’origine d’une redéfinition radicale de la conjoncture pour les investisseurs des marchés émergents (ME). Cela dit, les divergences qu’elles entraînent entre les performances des différents pays et actifs offrent un terrain propice à ceux qui affichent de bonnes capacités d’analyse.

La conjoncture macroéconomique mondiale est exceptionnellement incertaine. D’un côté, la pandémie de Covid-19 nous réserve encore de mauvaises surprises. L’extrême contagiosité du variant Delta est la plus récente, mais il est peu probable que ce soit la dernière. D’un autre, les liquidités offertes par les banques centrales mondiales restent généreuses, tout comme les mesures de relance budgétaire. Les pressions inflationnistes se renforcent, certaines sont temporaires, d’autres pourraient durer. Les réactions des gouvernements sont plus qu’attendues. Ailleurs, notamment en Chine, des changements politiques durables semblent à l’œuvre.

Tout cela trouble un peu plus une situation déjà complexe: on note de formidables différences entre les économies émergentes. Présents sur l’ensemble des activités économiques, des matières premières aux produits finis haut de gamme, les pays émergents enregistrent des rythmes d’expansion variables. Les actifs proposés sont eux aussi très différenciés, même au sein de chacun de ces pays. 

Ainsi, dans certains cas, lorsque les obligations libellées en dollar d’un pays affichent des valorisations élevées, ce sont ses obligations en devise locale qui offrent une meilleure perspective de performance ajustée au risque.

En outre, la popularité croissante des obligations vertes chez les émetteurs souverains vient ajouter une dimension supplémentaire aux prises de décisions des investisseurs. 

En raison des différentes répercussions de la COVID, de mesures de relance variées, de divergences importantes entre les fondamentaux des pays, de l’arrivée des obligations vertes aux côtés des titres libellés en devises locale et forte, les obligations émergentes représentent un défi qui exige expertise et expérience. 

Pour télécharger le dossier complet, cliquez ici.

Contact Presse :

Olivier Duquaine
Olivier Duquaine Managing Director, Backstage Communication
A propos de Groupe Pictet

Le Groupe Pictet

Le groupe Pictet est dirigé par sept associés, à la fois propriétaires et gérants. Les principes de succession au sein du collège des associés et de transmission du capital sont inchangés depuis sa fondation en 1805. Le Groupe se consacre exclusivement à la gestion de fortune, à la gestion d’actifs, à la gestion alternative et à l’asset servicing. Il ne propose ni crédits commerciaux ni prestations de banque d’affaires. Avec des actifs sous gestion ou en dépôt se montant à CHF 609 milliards (USD 689 milliards, EUR 563 milliards, GBP 504 milliards) au 31 décembre 2020, Pictet compte aujourd’hui en Europe parmi les principaux acteurs indépendants de la gestion de fortune et de la gestion d’actifs proposant leurs services à des clients privés et à des investisseurs institutionnels.

Le Groupe a son siège à Genève, où ses activités ont débuté, et emploie plus de 4900 collaborateurs. Possédant 30 bureaux, il est également présent à Amsterdam, Bâle, Barcelone, Bruxelles, Dubaï, Francfort, Hong Kong, Lausanne, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, Monaco, Montréal, Munich, Nassau, New York, Osaka, Paris, Rome, Shanghai, Singapour, Stuttgart, Taipei, Tel-Aviv, Tokyo, Turin, Vérone et Zurich.


Groupe Pictet
Banque Pictet & Cie SA
Route des Acacias 60
1211 Geneva 73 - Switzerland